• Facebook Talons et guidon
  • White Instagram Icon
  • La chaine youtube d'une motarde

© 2017 by Talons et Guidon Production - Alyson Aigrain

© Le blog moto rédigé par une motarde

talonsetguidon@gmail.com 

L'histoire d'une première compétition #Doudoune13

05.06.2018

Tout commence avec une XJ6 ...

 

Après avoir goûté au plaisir de la moto sur route au guidon de ma yamaha XJ6, et après m’être rendue compte que je prenais beaucoup trop de risques, et cela même après un accident, j'ai donc pris le parti de continuer à vivre ma passion sur piste.

C'est ainsi que j’ai décidé il y a un an de me consacrer à ce sport afin de me canaliser.

Non sans mal, on peut dire que j’ai réussi à mettre mon énergie à bon profit !

 

 

 

Grande fan de championnat de moto que j'ai longtemps admiré à la télé, cross et également piste, je me suis dit

« pourquoi pas moi ? »

 

Aujourd’hui près de 5% des licenciés FFM sont des femmes (sportives pratiquantes, officielles, dirigeantes ou membres de Moto-Club...). 5% c’est encore trop peu c’est sur, mais il y a un début à tout ! 

En 2013, la FFM a créé le Comité Promotion de la Moto au Féminin présidé par Emma Clair.  Ce comité offre une façon différente de lier les termes « femmes » et « moto ». Objectif est clairement de regrouper les acteurs de la moto au féminin, de faciliter et structurer l’accès à la pratique et enfin d’encadrer et accompagner ses adhérentes. Le Comité Promotion de la Moto au Féminin propose un large choix d’activités comme la pratique de haut niveau, la pratique en loisir ou encore les stages d’initiation encadrés.

 

La Women's Cup

 

J’entends qu’une compétition 100% féminine a été crée il y a deux ans lors de l’ouverture des 24h du Mans 2016, et que cette année, il y aura 4 manches qui constitueront donc le premier Championnat de France moto Féminin

==> la Women’s Cup  🇫🇷 

 

 Les filles du championnat sur la deuxième manche de Magny-cours en mai 2018 

 

Mes amis me poussent à m’inscrire, la famille ne préfère rien dire quant à mes chers parents, ce sport restera toujours un sport à haut risques ! Passage du Certificat d’Aptitude au Sport Motocycliste en décembre dernier, et me voila lancée dans les inscriptions de ma première compétition :)

Quelques mois plus tard, réception du mail de confirmation : c’est donc parti pour l’aventure !

 

 

 

Ma moto se fait chouchouter tout l’hiver par ma moitié qui se fait le grand plaisir de me suivre partout dans ce sport. Ainsi que mon mecano 2G Moto qui lui apporte les modifications techniques dont j’avais besoin et m’apporte de précieux conseils.

Après quelques journées d’entraînement, de travail, de coups de « moins bien », de dévalorisation, puis de reprise de confiance : le grand jour est arrivé ..!

 

Ma première compétition 100% féminine à Magny-cours

 

 je suis partagée entre l’excitation et la peur de décevoir et d’être déçue.

Les premières séances d’essais arrivent, les larmes aussi ! 

Fouler l’asphalte de ce circuit dans le contexte de la compétition, c’est vibrant, c’est chialant même, l’émotion m’envahit. Ça y est ! Je suis entrain de faire une compétition .. je vis un rêve éveillée !

Les essais se passent plutôt bien et je reprends donc très vite mes marques, puis viennent les qualifications qui détermineront ma place de départ sur la grille ! 

 

 

 

Merci à mon chéri pour son soutien 

 

Je ne suis pas du tout du matin, je ressors de ma première session de qualification déçue de moi, déprimée ...

Je suis très dure avec moi même et rarement satisfaite. C'est aussi sûrement ce qui fait ma force et ma détermination.

La deuxième session de qualification se passe mieux que la première, je prends un rythme de croisière et parvient à me hisser à la 14eme place au général, soit la 4ème place en catégorie 600cc (nous avons une seule course le lendemain qui reunit des grosses cylindrées « 1000 » et des moins grosses « 600 »)

Un espoir qui n’avait encore pas eu l’idée de pointer le bout de son nez arrive à mon cerveau ... et si je pouvais réussir à faire un podium!? 

 

C’est à partir de ce moment que j’ai commencé à avoir peur de décevoir les personnes venues me voir .. et si je ne faisais pas le résultat attendu ? Et si ils avaient fait toute cette route pour rien ? Et si je ne les faisais pas autant vibrer que quand je regarde ce sport à la télévision? (Oui je vous ai dis je m’en demande beaucoup trop haha!)

L’heure de la course a sonné, 11:00, nous allons toutes nous mettre en pré-grille, les dernières instructions fusent et hop un dernier gros câlin du cheri et de toute la team accompagnatrice et c’est parti !

 

Mon dieu ... premier départ !

C’est la dernière chose dont je me souviens de cette course, je pars 14ème et suis plus que 21ème à la sortie des premiers virages.

 

 

 

À fond pour remonter tout cet écart lentement jusqu’à revenir à la 15ème place avec le popotin de ma concurrente direct en ligne de mire !

Je la poursuis pendant plusieurs tours, je m’en rapproche, mes mollets tremblent dans chaque virage, je suis à bout de force, j’essaye de reprendre mes esprits en ligne droite mais il fait tellement chaud !

 

Malheureusement, je ne parviens pas à la dépasser avant le drapeau à damier cependant je suis fière de moi : j’ai réussi à me dépasser moi même, à me surpasser et à faire exploser mon chrono de référence de plus d’une seconde !

 

 

Je finis 5ème de ma catégorie. Le tour de fin est tellement émouvant, les sanglots montent et laissent place à l'émotion. 

Les commissaires de piste nous font coucou et nous applaudissent quant aux spectateurs, ils applaudissent.

C’est mémorable ! On se félicite entre pilotes, puis nos teams nous rejoignent et nous félicitent avec des grands sourires, c’est cela ma raison de vivre.

 

Il me faudra 2 jours pour être fière de mon résultat, regarder et retenir que le positif de ce week-end magique.

Mon seul adversaire du week-end, c’était moi même et je l’ai vaincu ! 

Il va à présent falloir que je teste une compétition mixte pour pouvoir vous raconter un peu plus en détail la rivalité ou la complicité que peuvent avoir les femmes avec les hommes dans ce type de challenge.

 

Envie de vous lancer ? Quelques conseils ...

 

- Faites un liste des choses à emmener et à ne pas oublier (comme vos clés de moto par exemple :p)

- N’oubliez pas les bouteilles ... d’eau ! 

- Le stress sera inévitable, cela va de soit mais détendez-vous ! Le seul moment important de ce week-end sera la ligne de départ, et surtout la ligne d’arrivée 

- Pour celles qui se maquillent .. prenez du water-proof ! Je vous promets que vous allez suer des litres d’eau dans votre combinaison, autant ne pas enduire votre casque de fond de teint 

- Faites vous plaisir avant tout ! Une première compétition n’arrive qu’une fois 

 

 

 

Tags: Ducati scrambler 1100

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload