• Facebook Talons et guidon
  • White Instagram Icon
  • La chaine youtube d'une motarde

© 2017 by Talons et Guidon Production - Alyson Aigrain

© Le blog moto rédigé par une motarde

talonsetguidon@gmail.com 

Un été sur circuit, un été réussi !

24.09.2018

Comme vous le savez, je fais pas mal de piste ... Je privilégie même mon sport à mes vacances !

J'ai commencé par le Circuit Carole puis je n'ai pas arrêté de sillonner la France à la recherche de sensations et d'adrénaline.

Je ne décris que peu souvent les circuits sur lesquels j'ai la chance de poser mes roues et pourtant certains en valent le coup de clavier !

Revivez trois roulages et moments intenses de mon été en image et vidéos ==>

 

 

Découverte du Circuit Dijon-Prénois

 

Fin juillet j'ai eu la chance de pouvoir rouler sur le grand circuit de Dijon-Prénois.

3,8 km de longueur, avec une belle ligne droite de plus d'1 km qui permet aux plus grosses cylindrées et moteurs les plus performants d'obtenir un joli 299 au compteur bloqué.

Des courbes rapides qui s'enchainent, du dévers ... Bref, vous l'aurez compris, ce circuit offre largement de quoi prendre une bonne dose d'adrénaline et des sensations fortes garanties 🤩.

 

Des 

 

 

 

 

Le Mythique Circuit des 24 du Mans Moto

 

J'ai la chance de faire pas mal de roulages depuis 2 ans maintenant... Et il faut le dire, il y a des circuits plus impressionnants que d'autres, déjà sur les paddocks ! Le Mans est mythique par son impressionnante arrivée, son restaurant "Le Welcome" qui offre une vue sur le circuit mais surtout parceque les plus grands pilotes ont posé leurs roues dessus ! J'étais donc émerveillé à l'idée de savoir que j'allais pouvoir suivre leurs traces.

 

Le circuit Bugatti du Mans est rapide mais dispose de virages qui vous retiennent le souffle avec pour exemple le virage de la chicane Dunlop en bout de ligne droite ... Fond de poignet, gaz en grand, compteur bloqué pour certains ... Puis gros freinage et enchainement d'une chicane ... 

 

 

 

 

 

 

 

Les Montagnes Russes de Lédenon

 

Voici la première image que j'ai vu du circuit sur internet avant même de m'inscrire au Roulage ...

"Mais vous êtes fous, je ne vais pas là-bas !"...

Comme quoi on aime la folie dans ce sport =) 

Ce fut la première fois depuis bien longtemps que j'ai ressentis des papillons dans le ventre.

Entre excitation et appréhension la barrière est fine et pour le coup, ce circuit fait ça à beaucoup de monde la première fois. 

 

Déjà, il faut savoir qu'il se dit de ce circuit que c'est l'un des plus dangereux de France et qui a le moins de Grip... Rien pour vous rassurer !

Autre point important, c'est également un des rares en France qui tourne dans le sens inverse des aiguilles d'une montre (soit beaucoup de virages à gauche). Puis comme si ce n'était pas suffisant, son dévers est impressionnant ! 

De nombreux virages à l'aveugle qui demande un coeur bien accroché. 

 

Voici de quoi vous donner une idée du tracé :

 

 

 

J'avais pris deux journées de roulage la bas. Me voici donc à la première session, c'est parti, on se lance ....

2m04 ! Waw c'est beaucoup ! Complétement désorientée, j'ai la forte impression d'être une débutante, et je pèse mes mots.

Ce qui est très perturbant c'est le fait de ne pas voir la fin de son virage, ni celui d'après ... la poignée de gaz n'était pas grande ouvert, je vous l'assure 😂

Bon je relativise, je me dis que je ferais mieux par la suite ... La pluie s'invite l'après-midi, il est donc clair que le chrono ne sera pas le thème de la journée. Je décide donc de bosser mes positions, mes trajectoires, mes points de corde.

 

Petite vidéo sous la pluie ==>

 

 

Je finis la journée à -8 secondes de mon chrono du matin mais je suis loin d'être contente ! Je reste frustrée de cette journée car après toutes ces dernières semaines à progresser, j'avais l'impression de régresser.

 

Je décide finalement de ne pas m'entêter, d'être positive et d'apprendre de la journée de la veille.

Comme quoi, ne pas baisser les bras ça sert puisque je perds encore 7 secondes et je termine la journée en 1m48. 

Même si ce n'est pas un chrono dont je suis très fière car j'ai pour habitude de plus me lâcher et de rouler plus vite, je retiens de contexte et la complexité physique et technique du circuit ...

 

Je termine ce roulage "lessivée" avec un tripe gauche dès les premiers virages qui usent, et des gauches à répétition dont je n'ai pas l'habitude. 

 

 

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload