Essai du Roadster Triumph : La SpeedTriple 1200 RS 2021

Il y a des moments de la vie comme ça, ou votre cœur fait boom boom, vos yeux n’arrivent plus à se détourner de son regard et la bouche reste ouverte sans pouvoir décrocher un mot …

C’est le 18 juillet dernier que j’ai eu le coup de foudre. Elle était grande, belle, fine et élancée … Je n’ai pas pu résister. L’envie d’enfourcher le guidon était trop grande alors pourquoi lutter contre cette petite voix me disant « vazi, essaye-la » !

C’est donc ce que j’ai fait : Je vous présente ce jour ma balade avec le dernier modèle 1200 RS de la marque au trident. Je profite de cette intro pour remercier la concession Triumph de Saint-Maximin et plus particulièrement Frantz et Morgan qui m’ont accueillie à bras ouverts.





Découverte de l’engin

Ce n’est pas la première fois que je fais des infidélités à Honda pour la marque Triumph.

J’ai déjà eu le plaisir de rouler avec la Speed Triple génération 2010, La triumph Truxton R 2018, La Bonneville 2018, La Speed Triple RS 2017 ou encore la petite sœur : la street ! J’ai à chaque fois adoré ces bécanes et c’est donc avec joie que j’accepte de tester cette nouveauté.

D’autant plus que pour l’icône de la marque, il y a vraiment du changement et j’ai donc hâte de découvrir ces 198kg de bonheur.

Rien qu’au niveau du moteur, accrochez-vous… Toujours sur 3 cylindres, il possède 30 dadas de plus que la précédente et affiche 1160cm3, ce qui lui donne le joli chiffre de 180cv sur la carte grise. Nous pouvons aisément dire d’elle que c’est la plus performante de son histoire (même si à ce moment précis, je ne l’avais pas encore testé).

Parlons un peu design : Je m’approche de la bête afin de constater sa ligne, ses couleurs et tous les détails la représentant.







J’aperçois rapidement qu’elle garde quelques lignes de son ADN comme les phares avant en amande un peu à l’anglaise ou encore le réservoir arrondi cependant, les deux pots sous la selle ont disparu. Vous retrouverez un silencieux sur le côté latéral droit et franchement, c’est une des rares choses qui ne me plait pas (et oui, il en faut quand même). Le nouvel éclairage 100 % LED incluant de nouveaux phares lui donne des yeux sauvages comme on adore.

Pour personnaliser celle qui sera l’élue pour quelques temps suite à votre achat, deux coloris au choix ont été pensé par les designers : noir « Sapphir Black » avec une pointe de rouge ; ou gris « Mat Silver Ice » avec une touche de jaune, comme celle que j’ai testé.