• Facebook Talons et guidon
  • White Instagram Icon
  • La chaine youtube d'une motarde

© 2017 by Talons et Guidon Production - Alyson Aigrain

© Le blog moto rédigé par une motarde

talonsetguidon@gmail.com 

Mes Premiers Pas Sur Le Circuit Bugatti

03.04.2017

 

 

Vendredi 17 mars nous voilà enfin à L’Exclusive Drive ! Ce bel événement organisé sur le mythique circuit Bugatti. À peine le temps de boire mon café et hop, en selle, ou plutôt, en siège. Moi ? Au volant ? Le cœur battant, embrayant et passant la première… C’est parti, j’étais vraiment en train de le faire … De la petite Abarth 124 Spider à La BMW M3 en passant par la Lexus GSF et la BMW M4 … Pour mes premières leçons de pilotage, ce fut intense.

 

 

Toute première fois avec Abarth

Je repense à tous ces baptêmes en passagère que j’ai eu la chance de réaliser.
Je m’étais dit « si seulement un jour je pouvais prendre la place du pilote quelques instants … ». Cette fois-ci fut la bonne.

 

Jour 1, 10h40 du matin, je monte à bord de l’Abarth 124 spider. Boite manuelle, 170 Ch et une accélération de 0 à 100 en 6,8’’, un léger stress pour une grosse part d’excitation. L’instructeur commence par me présenter la voiture puis je démarre enfin. Drapeau vert, en avant vers la piste. Je découvre virage après virage le circuit et la capacité de ce petit jouet. 1ere difficulté rencontrée : Gérer à la fois la boite de vitesse et les trajectoires. C’est donc après quelques secondes que je prends enfin mes repères et que je commence à accélérer. La 124 spider est un vrai régal. Avec son petit format et son échappement sport Record Monza laissant retentir un joli bruit à chaque accélération, cet essai fut à la hauteur de mes espérances.

Pourquoi ne pas prendre la place du pilote ?!

 

 

 

Lexus GSF

À peine remise de mes émotions lors de cette première journée, me voilà à bord de la Lexus GS-F ! 477Ch de bonheur, une berline sportive V8, propulsion, le tout se pilotant via une boite automatique de 8 rapports avec mode séquentiel. I-N-C-R-O-Y-A-B-L-E. Je suis réellement surprise par les sensations ressenties. Grosses accélérations et gros freinages sans avoir une seule seconde l’impression que la voiture décroche. Malgré son gabarit assez imposant, la maniabilité est bien présente !

 

Au delà de cet aspect technique du véhicule, passons à la partie sensation :
Pour ce deuxième passage, la boite auto change la donne. Je ne me concentre plus sur mon passage de vitesse ou sur le moment de rétrograder mais plutôt sur mon accélération que je garde du coup un peu plus longtemps avant d’appuyer sur le frein. Résultat : on frôle les 200 en ligne droite, et le moins que l’on puisse dire, c’est que l’adrénaline monte et donne le sourire.

 

 

 

Côté BMW

Jour 2, il est temps de passer aux choses sérieuses : après la mise en jambes, le pilotage ! Et pour ça, je demande la BMW M3 F80. Cette berline sportive est époustouflante et propose 450Ch sous le capot pour le Pack M compétition.

 

Equipée de nombreuses innovations technologiques et dotée d’un design dynamique adaptée à la prise d’air, elle me paraît parfaite pour allier plaisir sur piste comme sur route. La tenue de route et la puissance de la BMW M3 sont les atouts principaux de cette voiture à mes yeux. J’ajoute que c’est une expérience réalisée lors d’un privilège rare : Conduire sur le circuit Bugatti de nuit. En effet, l’Exclusive Drive offre tous les ans l’opportunité aux Gentlemen drivers de réaliser des sessions lors de leur nocturne du samedi. Et ça, c’est vraiment cool.

 

Dernier jour, j’ai également eu le plaisir de conduire la BMW M4 pour finir le Week-end en beauté. Je n’ai pas constaté d’énormes différences sur la conduite entre les deux modèles si ce n’est peut être une préférence pour le couple proposé par la M4. Les deux restent agréables sur le confort, sportives sur le pilotage et rassurantes quant à la tenue des pneus sur le bitume.

 

Mon expérience à bord de la M4 : la vidéo

Au delà des voitures, le stand BMW proposé une expérience de jeux vidéos sympathiques à découvrir : Piloter sur circuit comme sur écran. Peut-être une façon de s’entrainer pour moins de dégâts ?! Plus sérieusement, cela colle parfaitement avec les options et toute la technologie dont nous a fait part le constructeur avec ses véhicules présentés et à l’essai.

 

 

 

Mesdames, lancez-vous !

Oui c’est vrai, peu de filles sont présentes sur le siège conducteur. On en voit de plus en plus lors de baptêmes ou même en promenade lors d’événements sur circuit, alors pourquoi ne pas prendre la place du pilote ?! C’est dur de se lancer, surtout dans un milieu rempli de préjugés mais les instructeurs sont formidables et ne cessent de le répéter : nous sommes meilleures élèves que les hommes ! Conduire est à la portée de tous, il suffit juste de ne pas se considérer comme expert parce qu’on a déjà le permis depuis longtemps ou que l’on conduit souvent. Apprendre les bons reflexes, travailler son regard, maitriser la vitesse. Ce qu’on apprend sur circuit ne pourra que nous servir sur route également alors on hésite plus : On réserve un stage de pilotage .

 

Avant de rentrer aux stands :

Ce que je retiens de ma première expérience en pilotage sur circuit, outre l’adrénaline et les sensations fortes assurées, c’est la capacité d’un véhicule qui se conduit également dans la vie routière quotidienne. Mon coup de cœur sur ces deux essais reste la BMW M3 pour le coté sport et juste derrière, la Lexus GS-F qui m’a surprise par son confort et sa tenue de route. Et puis j’aime beaucoup le bleu !
Et maintenant, rendez-vous en 2018 pour la 6eme édition, 1 an pour progresser et refaire une vidéo ou je serai fière de dépasser les 200 …

 

 

Tags: Ducati scrambler 1100

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload