Jess Duff : Découverte de la piste avec Pirelli

En juillet dernier, j'ai eu le plaisir de convier Jessica Defaut (alias "Jess Duff") à un roulage Pirelli Days sur le circuit de Dijon Prenois.

Une très belle rencontre puisque je connaissais Jess uniquement via les réseaux sociaux ...

On a donc partagé la journée, nos expériences, notre parcours de vie mais aussi notre point de vue féminin sur la moto :)

Pour la décrire en quelques lignes ...

Jess est une nana de tout juste 32 ans, illustratrice, dessinatrice en architecture ainsi que formatrice en logiciels de CAO/DAO.

Elle est également modèle professionnelle et amatrice de photographie. Passionnée de jeux vidéo et de culture geek depuis l'enfance, Sans oublier un parcours plutôt sportif (équitation, tennis, snowboard, karaté... et bien entendu la moto !).

Photo By Ludovic Faure

J'ai eu l'occasion de lui poser plusieurs questions, en voici donc les réponses ==>

Ses débuts en moto

J'ai toujours été attirée par les motos même si elles n'ont pas vraiment fait partie de mon enfance. Mon père était motard et avait vendu sa moto avant ma naissance, je ne l'ai appris que bien plus tard. Je me contentais donc de regarder les bécanes qui passaient dans la rue, mais jamais je n'aurais imaginé avoir un jour le courage d'en piloter une ! J'avais 29 ans le jour où je suis montée pour la première fois en passagère sur une sportive. On peut dire que je n'étais pas vraiment rassurée... mais au cours de la balade je commençais à avoir des sensations grisantes. En mettant pied à terre, les jambes tremblotantes, j'avais déjà décidé que je passerai mon permis. La semaine suivante je commençais déjà à prendre des cours. Ça y est, je venais d'être contaminée !

Ses motos & pourquoi ce choix

J'ai fait mes deux premières années de permis avec une Honda CB500f, une parfaite petite moto pour se mettre en confiance, ainsi qu'une Harley Iron 883 que j'avais bricolée pour lui donner un style Café Racer (avec ses guidons bracelets, ses commandes reculées, ses amortisseurs de 14" et sa ligne RSD Slant elle avait une sacrée dégaine ) J'ai vendu le CB500 à ma tante qui venait d'obtenir son permis A2 (la moto est vraiment un virus contagieux...), et je me suis séparée de la Harley car ni son châssis ni son moteur de correspondaient au style de pilotage plus sportif que je commençais à développer. Après avoir validé le permis A, j'ai acheté un Suzuki SV650s de 2001 à carbu avec un carénage de style moto de course des années 80, avec pour projet de l'emmener sur la piste. Quelques mois plus tard j'ai cassé la tirelire pour m'offrir une des motos de mes rêves : une Ducati 1098 Superbike de couleur jaune. C'était difficile d'en trouver une avec cette peinture car elles n'étaient fabriquées que sur commande à l'époque. Ma passion pour les films de Tarantino a quelque peu compliqué mes recherches, mais j'ai fini par trouver le Graal.

Photographe : Ludovic Faure / Jojo Mars / Ludovic Faure

Le début sur circuit

J'ai fait mes premiers tours de roues sur piste au Driving Center avec le CB500, lors d'un stage organisé par 4GMoto. A la base je voulais simplement améliorer mes trajectoires sur route et apprendre à mieux exploiter la bécane. Mais j'ai eu envie de retourner sur piste dès que possible, et le mois suivant j'étais au Circuit de Var. Ensuite j'ai eu la chance de rencontrer mon homme, qui m'a prêté sa Panigale 1299s pour quelques sessions au Vigeant, puis deux sessions à Aragon. Quel honneur de rouler sur ce circuit prestigieux avec sa moto ! Mais il me fallait ensuite redescendre en gamme pour reprendre mon apprentissage. J'ai fait apprêter le SV650 pour la piste, juste avant d'être invitée par Alyson et Pirelli pour rouler à Dijon-Prenois. J'ai donc pu inaugurer le SV650 sur circuit ce jour-là.

Et Alors, c'était comment ?

Les conditions climatiques étaient très bonnes. J'ai trouvé le circuit plutôt technique et complet, la ligne droite était un peu longue pour mon pauvre SV avec démultiplication courte mais de toute façon je n'étais pas là pour faire tomber des chronos ;) J'ai été ravie de découvrir ce circuit, mais surtout de passer cette journée avec Alyson, de recevoir ses conseils, et de constater à quel point sa compagnie est agréable. J'espère pouvoir rouler de nouveau avec elle lors de prochaines occasions !

Pirelli, une première ?

J'ai chaussé des Rosso Corsa 2 avant d'aller à Dijon. C'est la première fois que j'équipe une de mes motos en Pirelli et je suis ravie de mon choix, le grip est excellent. J'ai pu de nouveau le constater en roulant au Pôle Mécanique et au Circuit du Var.

Je tiens à les remercier à nouveau de m'avoir permis de réaliser cette journée riche en émotions et qui m'a vraiment conforté dans l'idée d'utiliser ces pneumatiques sans crainte :)

Photographe : Cindy Bernelin

  • Facebook Talons et guidon
  • White Instagram Icon
  • La chaine youtube d'une motarde

© 2017 by Talons et Guidon Production - Alyson Aigrain

© Le blog moto rédigé par une motarde

talonsetguidon@gmail.com